Sites institutionnels

Présidence de la République

Son Excellence Paul BIYA est né le 13 février 1933 à Mvoméka'a dans l'Arrondissement de Meyomessala, Département du Dja-et-Lobo, Région du Sud. Fils de Etienne MVONDO ASSAM et de Anastasie EYENGA ELLE. M. Paul BIYA prête serment comme Président de la République Unie du Cameroun, le deuxième de l'histoire du pays. Cette cérémonie se déroule au Palais de l'Assemblée Nationale, devant les élus du peuple, suite à la démission, le 4 novembre 1982, du Président Ahmadou AHIDJO. Au moment de son accession à la magistrature suprême, Paul BIYA est le 1er Vice-président du Com...

Lire la suite

Premier Ministère

Dans une salle des Conseils pleine comme un œuf, le Premier Ministre, Chef du gouvernement, S. E. Philemon Yang a présidé le 19 décembre 2014, la cérémonie de signature des conventions entre l’État du Cameroun et les banques partenaires pour le financement du plan d’urgence triennal ravivé par le Chef de l’État, Paul Biya au dernier Conseil des Ministres. 925 milliards de FCFA sont nécessaires pour la réalisation de ce programme triennal dont le mandat est de booster la croissance en améliorant les conditions de vie des populations. Le 09 décembre 2014 en effet, le Prési...

Lire la suite

Ministère de l’économie, de la planification et de...

Le Ministère de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du Territoire est responsable de l’élaboration et de la mise en œuvre de la politique économique de la Nation, de la planification ainsi que de l’aménagement du Territoire. A ce titre, il est chargé : a) En matière économique : - de l’élaboration du Programme d’investissement pluriannuel de l’Etat ; - de la cohérence des stratégies sectorielles de développement du pays ; - de la coordination et de la centralisation des études sur les projets d’intérêt économique national ; - de ...

Lire la suite

Ministère de la culture

Le gouvernement français et l’État du Cameroun ont mis 7 ans à s’accorder sur l’utilisation des 524 millions alloués à ce projet. Depuis 2008, le Cameroun a bénéficié de 524 millions de Fcfa de la part du gouvernement français. Ce montant représentait les fonds de mise en œuvre des projets prioritaires dans le domaine de la culture. Ces fonds ont été bloqués à la Banque des États de l’Afrique Centrale (Beac) parce que les deux états n’arrivaient pas à s’accorder sur l’utilisation de cette enveloppe. En effet, le Cameroun souhaitait utiliser ses fonds pour ...

Lire la suite